Russie : Transsibérien


4 juillet 2013 : Russie 1ère partie : La traversée du pays en Transsibérien !

Après notre petit détour par la Biélorussie et quelques jours de plus au WhyNot à Kiev, nous voila repartis pour de bon vers la Russie.

Notre première étape est Moscou, mais on n’y restera que très brièvement : on y arrive le matin, et on enchaîne directement par un autre train vers Saint-Pétersbourg le soir même.

C’est là que commence réellement notre voyage à bord d’un train sillonnant la fameuse voie ferrée du Transsibérien!
TDM - Russie 1/2Les wagons sont rustiques mais relativement confortables, et on essaye toujours de choisir la 3ème Classe (Platskart), car c’est la moins chère et c’est surtout la plus conviviale : c’est la « vraie » expérience du transsibérien !

Sur le trajet vers Saint-Pétersbourg, on partage notre pseudo-compartiment ouvert avec Liliya une petite fille de 11 ans adorable qui a essayé de traduire tout ce qu’on disait pour sa maman qui ne parlait pas un mot d’anglais (comme les 95% des Russes qu’on a rencontrés). On partage la nourriture, l’ambiance est bonne enfant, et au final on ne voit pas le temps passer : notre expérience sur ce chemin de fer mythique s’annonce bien !

Arrivés à Saint-Pétersbourg, on profite un peu de ce nouveau pays dont les armoiries sont un aigle couronné à deux têtes. Ce symbole se retrouve absolument partout, jusqu’au dos de chaque pièce de monnaie.
TDM - Russie 1/2En visitant cette « Venise du Nord », on constate que finalement, le changement n’est pas si important par rapport à une ville Européenne. Les bâtiments sont bien sûr magnifiques, mais ne changent pas vraiment énormément par rapport à ce qu’on peut voir à Paris, Londres, ou Milan… A part bien sûr, pour les coupoles dorées des églises orthodoxes !
TDM - Russie 1/2Ce qui nous a le plus frappés dans cette ville, c’est qu’avec ses 59°56’ de latitude au Nord, en été le soleil se couche à minuit et demi ! Et le matin, quand on se lève il est déjà très haut sur l’horizon. Du coup je suis quand même très heureux d’avoir choisi l’été et non pas l’hiver pour notre séjour en Russie… Je m’imaginais assez mal visiter la Sibérie à la frontale !
TDM - Russie 1/2Du coup, il a fallu attendre bien longtemps pour enfin visiter la ville de nuit, et voir les différents ponts s’ouvrir pour laisser passer les bateaux.
TDM - Russie 1/2D’ailleurs on a bien fait attention d’être du bon coté de la rivière lorsqu’ils se sont ouverts… Ces derniers ne se refermant qu’aux alentours de 4h ou 5h du matin, ça aurait été une longue nuit !

Notre courte escale à Saint-Pétersbourg prenant fin, on fait demi-tour complet pour revenir sur Moscou où Lola nous attend. Pour rappel, on l’avait rencontrée à Kiev, et elle nous avait tout de suite proposé un hébergement en couchsurfing chez elle. Lola est vraiment adorable, et garde toujours le sourire quoi qu’il arrive… Et on est également très bien accueillis par ces deux jeunes chats de 4 mois.
TDM - Russie 1/2Notre visite de Moscou est restée assez basique : comme toute capitale, il y a tellement de chose à voir que nous nous somme concentrée sur le centre avec la place rouge et le Kremlin, ainsi que sur le métro !

Par rapport à Saint-Pétersbourg, on sent un réel changement dans l’architecture. Le style fait beaucoup plus soviétique : carré, massif, gris ou en briques rouges.

On commence donc par la Place Rouge où une petite cargolade s’est imposée d’elle-même ! La cathédrale de Saint-Basile nous a forcément fait penser à Iznogoud, c’est vraiment marrant de voir un bâtiment pareil, on se croirait à Euro Disney !
TDM - Russie 1/2On est assez chanceux car on est tombés par hasard sur la cérémonie millimétrée de la relève de la garde sur la tombe du soldat inconnu.
TDM - Russie 1/2Vient ensuite la visite du Kremlin où les forces de l’ordre sont à l’affut pour garder les touristes bien parqués au même endroit. En gros, tout le coté religieux, avec les églises et les chapelles sont visitables, par contre le coté politique reste bien verrouillé. On s’est fait rappeler à l’ordre avec Ben pour avoir été trop curieux !
TDM - Russie 1/2En dehors de ce point, le Kremlin reste un incontournable, avec ses dizaines de coupoles dorées qui brillent au soleil.
TDM - Russie 1/2Après avoir passé un peu de temps avec Lola, en l’aidant à déménager un lit, en allant boire un coup avec des amis à elle, en jouant avec ses chats,… il est temps de reprendre la route… ou les rails plutôt !

Après 22h de train et +2h de décalage horaire, on arrive à Perm où on rencontre la jolie Zhanna qui travaillait pour sa première journée à l’auberge.

Au passage, on en profite pour chevaucher un ours sibérien, le symbole de la ville (normal quoi..)
TDM - Russie 1/2Le lendemain, direction Kungur, une petite ville à environ 1h de bus de Perm, et qui a la particularité d’avoir des grottes glacées qu’on peut visiter. Dans le bus, on a la chance de rencontrer Nataly une Moscovite de passage à Perm, et qui parle très bien anglais. Ça nous a permis d’avoir une traduction pendant la visite de la grotte.

Ces dernières étaient complètement hallucinantes ! Vraiment magnifiques. Et très honnêtement, avec la chaleur ambiante, ça faisait du bien d’être sous terre à des températures négatives !
TDM - Russie 1/2A l’intérieur, on peut admirer des cristaux ou encore des vagues de glace.
TDM - Russie 1/2Les lacs souterrains était également à couper le souffle.
TDM - Russie 1/2Le seul point négatif était l’éclairage parfois un peu trop agressif à mon goût !

A la sortie des grottes, on suit Nataly en haut du clocher d’une église. Là encore c’est une expérience inoubliable : on n’est que tous les 3 car on nous a laissé les clés : Nataly était allé les demander au pope du coin ! On voit les cloches et leur cordes pour les actionner, et la vue de là haut est magnifique.
TDM - Russie 1/2On continue ensuite notre traversée de la Russie toujours en suivant ce chemin de fer mythique.
TDM - Russie 1/2Et on arrive à Tyumen. Grâce à une exploitation pétrolière proche, on sent que cette ville est bien plus riche que les autres villes qu’on a traversées en Sibérie. On visite la ville, les berges de la rivière Tura et son pont des amoureux, le city park (sorte de mini parc d’attraction) est toujours présent comme dans toutes les villes Russes, et on finit par le monastère orthodoxe où les popes ont toujours de très belles barbes.
TDM - Russie 1/2L’étape suivante est Tomsk. On y arrive après 23h de trains… On commence à bien s’habituer à ces trajets à rallonge. On se dit que de retour en France, on fera Perpignan-Paris aussi facilement que si on devait aller chercher une baguette au coin de la rue !

On commence à voir de plus en plus de ces maisons en bois assez chargées de blingbling sculptés, et très typiques de la Sibérie.
TDM - Russie 1/2On visite également le musée de l’oppression sur les camps de Goulags. Très intéressants, on voit à quel point la dictature soviétique a été difficile, certains passages de ce musée sont vraiment horribles… On y apprends par exemple que l’un des camps était connu pour être devenu un camp de cannibales (il ne vaut mieux pas que je rentre dans les détails à ce sujet si je veux que ce blog reste tout public !), on apprends que certaines régions de Russie s’amusaient à faire des concours de celui qui emprisonnerait et/ou tuerait le plus d’opposants politiques…

Le soir dans le train pour notre prochaine étape on rencontre Bernard, un grand voyageur français (depuis 2001 il voyage 7 à 8 mois par ans) qui nous donne pleins de tuyaux pour la suite de notre voyage, en particulier pour la Chine et pour l’Asie du Sud Est.

Après un changement de train à Taïga, on se dirige vers Krasnoïarsk. Au réveil dans le train, on commence à voir que le paysage change un peu : jusqu’à présent on ne voyait que cette énorme forêt de bouleaux à perte de vue, mais maintenant le terrain devient plus vallonné, et la végétation se transforme en forêt de résineux très majoritairement.

Étant donné qu’on avait sauté de ville en ville pendant les dernières semaines (depuis la Roumanie en fait !), à peine arrivés à Krasnoïarsk on se dirige directement vers les montagnes les plus proches où s’est établie une petite station de ski (altitude max : 550m !! On est en Sibérie même si l’altitude est ridicule, en hiver c’est plein de neige !). Dans cette station, on passe devant un grand mur d’escalade qui était malheureusement fermé… mes bouts de doigts me démangent furieusement ! Pour se consoler on se fait un tour de montagne russes… dans les montagnes… en Russie !! Génial car c’est nous même qui contrôlions le frein de notre petit wagon personnel. Ils n’a pas été beaucoup usé pendant ma descente !!
Enfin on finit par une petite rando dans ces montagnes. On est tellement motivés de quitter le milieu urbain qu’on met la moitié du temps indiqué pour faire notre petite balade.
TDM - Russie 1/2On reste un moment au sommet pour profiter du bon air frais et des points de vues magnifiques.
TDM - Russie 1/2On finit quand même par la visite de la ville et de son bateau à roue à aubes. On se demande si on ne va pas continuer notre périple en bateau, histoire de changer un peu..!
TDM - Russie 1/2Finalement, après s’être paumés pendant 3 heures dans le labyrinthe des lignes de bus de la ville, on parvient à attraper notre train de justesse, qui nous amènera vers Irkutsk, c’est-à-dire le point de base pour visiter le lac Baikal…

 

La suite de l’aventure ici : Russie : Baikal, Perle de Sibérie
L’étape précédente : Biélorussie : Lost !

 

Laisser un commentaire