Ukraine : « Mia vivon estas en viaj manoj »


23 juin 2013 : Ukraine

Dans le vieux bus qui nous permet de passer la frontière entre la Roumanie et l’Ukraine, on fait la rencontre d’un étudiant Turc : Gockan, qui voyage en Europe pour la fin de son année scolaire.
On fait aussi la rencontre d’un couple de jeunes Ukrainiens qui étaient partis en voyage en bus pour visiter la Grèce.
La première chose qui nous frappe dans ce pays, c’est a quel point les gens sont adorables avec nous, et essayent de nous aider, même si l’on ne parle pas la même langue ! Ce couple s’est plie en 4 pour nous aider a remplir les papiers pour la frontière, pour nous faire monter dans le bon bus en direction de la station de train de Tchernivtsi… Dans ce même bus, c’est une femme qui descend avec nous a la bonne station, et qui sillonne toute la gare pour trouver quelqu’un parlant anglais et pouvant nous aider a prendre nos billets en direction de Kiev… Et cette dernière a failli manquer son train car elle voulait absolument nous aider jusqu’au bout…. WOW! c’est impressionnant, et ça fait vraiment plaisir !! J’adore déjà ce pays !

Arrives a Kiev, on avait déjà repéré quelques auberges, mais finalement on suit Gockan qui avait réservé au WhyNot Hostel… Et c’est la meilleure décision qu’on ait pu faire… J’y reviendrai plus tard, mais en 2 mots ce doit être l’auberge de jeunesse la plus fun de toute la ville !

Les jours suivants, on commence donc la visite de la ville…

On commence par le monastère de Lavra…
TDM - Ukraine - 3C’est un très grand monastère orthodoxe. On commence a voir apparaitre ces églises caractéristiques avec les toits en forme d’oignon dorés.
Sous ce monastère, on visite des galeries souterraines. On ne s’y attendait pas, mais en fait ces grottes sont remplies de cercueils en verre, ou des corps d’évêques et autres hommes importants d’église y reposent… Parfois, une mains dépasse du linge qui les recouvrent… Pendant ce temps les fidèles s’y recueillent en embrassant la vitre des cercueils. C’était une ambiance assez particulière…! Mais culturellement très intéressant !

Après que Ben ait vérifié prudemment que le canon ne soit pas chargé, on continue la visite de la ville….
TDM - Ukraine - 19On profite en fait de deux tours de la ville gratuits avec une guide a chaque fois super sympathique!

On nous explique donc l’histoire de la ville qui est en fait très ancienne. Bien plus ancienne que toutes les villes Russes comme Moscou par exemple.
L’Ukraine possède une terre très fertile, et est entourée par une multitude de pays qui, au fil des siècles, ont toujours voulu prendre possession de ce territoire.

On découvre que l’archange Mickael est très présent partout dans la ville, et joue le rôle de protecteur de la ville. Ce dernier est noir et non pas blanc car il tue les démons qui rodent, et il prend donc leur noirceur sur son corps.
Tout ça lui a valu le surnom de Batman pour les jeunes de Kiev !
TDM - Ukraine - 4En ce qui concerne Galina, l’autre protectrice de Kiev, elle veut aussi sa part de gloire : lorsque les projecteurs l’éclairent par une nuit nuageuse, la silhouette de la chauve-souris apparait dans le ciel !
TDM - Ukraine - 2On continue la visite avec la cathédrale Saint Michel. Cette dernière a en fait été complètement rasée sous le régime soviétique, et a été reconstruite a l’identique que très récemment.
TDM - Ukraine - 5Sur ce coup là, l’église St Andrew a eu plus de chance, car ses murs originaux sont bien présents. Mais c’est une chance toute relative, car a l’image de la tour de Pise, elle a été construite sur un sol pas suffisamment meuble pour soutenir son poids…
TDM - Ukraine - 7La visite continue avec un parc pour les enfants qui a pour thème Le Petit Prince…!
TDM - Ukraine - 6Contrairement a la Hongrie, où le régime soviétique a été très fortement rejeté, en Ukraine le point de vue est plus partagé : souvent les personnes âgées regrettent ce temps la, car depuis la chute du mur, elles ont vu leur pensions fortement diminuer.
Certains monuments en sont témoins, comme la statue symbolisant la fraternité entre le peuple Russe et le peuple Ukrainien : Plus « Soviet Style » tu meurs !
TDM - Ukraine - 8En continuant, on passe devant des bâtiments très originaux, telle que la maison aux chimères construite par l’architecte Gorodetsky, qui est considéré comme le Gaudi de Kiev !
TDM - Ukraine - 9D’ailleurs, j’en ai profité pour prendre un petit café avec lui
TDM - Ukraine - 10Durant la visite, on passe devant une fontaine qui, comme la quasi totalité des vieilles fontaines dans le monde, exhausse un vœux si on y laisse une pièce… MAIS, celle la est différente, car on peut savoir tout de suite si le vœux va se réaliser : on colle la pièce a la fontaine avec un peu d’eau, si elle reste accrochée le vœux est sensé se réaliser…! La mienne est restée collée! woohoo!
TDM - Ukraine - 11Kiev ne se situe qu’a quelque kilomètres de l’ancienne centrale Tchernobyl. A défaut d’avoir participé a une excursion la bas (il parait qu’il faut jeter nos fringues ensuite…!!), on a plutôt décidé de visiter le musée dédié a cette catastrophe industrielle. Restons safe !
Le musée est fourni de gros véhicules d’époque.
TDM - Ukraine - 12Certains murs sont remplis de portraits photos de personnes qui ont perdu la vie lors de cet accident.
Il y a une multitude d’objets d’époque, du masque a gaz, au compteur Geiger, en passant pas des vieux carnets ou autres médailles.
Et certaine parties du musée sont….. étranges…
TDM - Ukraine - 13… très étranges…
TDM - Ukraine - 14On finit la visite par une petite conférence donnée a un groupe de retraités par un homme d’une cinquantaine d’années. Ce dernier faisait partie de la brigade d’intervention qui a travaillé dans les décombres après l’explosion. Il avait 27 ans lorsque l’accident a eu lieu. Les protections étaient basiques, ils prenaient les gravas a main nues pour les dégager, les câbles électriques étaient a nu… Beaucoup de ses collègues n’en sont pas sortis… Son témoignage était vraiment poignant…

A la sortie de la ville, on aperçoit la statue de la mère patrie, toute en titane, qui surplombe la ville du haut de ses 102 mètres.
TDM - Ukraine - 15Bon, fini la visite guidée chiante de la ville ! Comme j’ai dis plus tôt, ce qui nous a vraiment frappé en Ukraine, ce sont les gens (enfin, pas au sens propre, hein!! ^^).
Et on a eu la chance de séjourner a l’auberge la plus cool de Kiev !

Des notre arrivée, on rencontre Lera (Valeria) a la réception. Elle symbolise parfaitement la manière d’être des Ukrainiens. Parfois très chaleureuse, marrante, souriante, et la minute d’après retour au sérieux avec un contact presque froid. Dans tout les cas elle était vraiment adorable !

Timor s’occupait également de l’auberge: un comique ambulant qui trinque toujours avec grand plaisir, mais qui sait vite se recentrer lorsque c’est nécessaire !

Bobby l’américain, un peu bizarre sur certains points, mais toujours marrant et la main sur le cœur.

Jason from UK, le prof de physique reconverti en prof d’anglais a Kiev, était également de la partie, et toujours super enthousiaste pour discuter de vieux films de zombies !

On va visiter une galerie d’art moderne (soit dit en passant, je ne comprends toujours rien a l’art moderne, même si j’y mets de la bonne volonté!!) avec Lola et Sinnlos. Elle est Moscovite, lui est Norvegien : ils s’étaient donnés RDV dans le pays ou aucun des 2 n’avaient besoin de visa : l’Ukraine. Tous les deux sont super sympas et ouverts, lorsque Lola apprend qu’on sera a Moscou dans quelques jours, et en tant que couchsurfeuse aguerrie, elle nous propose tout de suite de nous héberger ! C’est énorme !

Mais ce n’est pas qu’a l’auberge qu’on a fait des super rencontres : le propriétaire du « pay for time café » s’est plié en 4 pour que notre expérience dans ce café ou l’on paye au temps et non pas au verre soit inoubliable (thé, café, jus frais, biscuits, toasts, xbox, baby foot, etc.. a volonté!). De même, Yan le patron d’une sandwicherie qui sympathise et nous offre un verre….

Lorsqu’on est allé acheter des billets a la gare, ça commençait pourtant assez mal avec la seule guichetière qui parlais un peu anglais qui ferme son rideau juste devant notre nez pour partir en pause, alors qu’on venait déjà d’attendre un bonne 15aine de minutes devant son comptoir… Mais tout d’un coup une fille nous aborde en anglais et nous propose son aide pour acheter nos billets au comptoir voisin. En discutant on apprend que c’est en fait une DJ très connue, tout le temps en voyage pour donner des concerts : DJ Teri Miko ! ( www.facebook.com/djterimiko )

Finalement, on fait aussi la connaissance de Masha (Maria), une fille vraiment cool ! Elle est Ukrainienne et elle vie en Suède, mais elle est de retour en Ukraine pour l’été, pour faire un volontariat avec des enfants a l’hopital. Elle parle 5 langues, gentille, sympa, marrante, et le cœur sur la main. Finalement on sera plutôt 3 à visiter Kiev que 2.
Bilan : on pensait rester en Ukraine et à Kiev 3 ou 4 jours maximum, on y reste finalement 10 jours !!

 

La suite de l’aventure ici : Biélorussie : Lost !
L’étape précédente : Roumanie : Les contrées de Dracula

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.