Tahiti : Doucement le matin…


31 Janvier 2014 : Tahiti

Aujourd’hui, ça va être difficile, c’est mon dernier jour avec la super équipe de l’auberge de Auckland. J’essaye de profiter au maximum de rester avec eux et de discuter. Mais l’heure du départ arrive, et c’est le cœur serré que je dois partir en direction de l’aéroport. Sho, Seita, Megumi, et surtout Eri vont beaucoup me manquer. Mais on se promet de se revoir très très vite ! Pour l’instant, l’aventure continue, direction Tahiti !

Mon avion décolle en fin d’après-midi du 31/01/2014, et il finit par atterrir à Papeete le matin (1h du mat pour être précis)…. le 31/01/2014 !!! C’est la magie du décalage horaire dans le pacifique! J’entame donc, dans le plus grand des calme, mon 2ème 31 janvier. Quand je dis, que le plus incroyable lors de grands voyage, c’est d’avoir le temps, c’est pas des blagues !

À mon arrivée, c’est mon ami Pierre qui m’accueille avec un collier de fleur, on ne peut pas faire plus typique ! On a fait une partie de nos études ensemble quelques années auparavant, et ça me fait très plaisir de le revoir, il n’a pas changé d’un pouce ! Et il a la gentillesse de m’héberger chez sa famille pendant quelques jours.

Le lendemain, (ou le jour même, je ne sais pas trop..!) en attendant que Pierre finisse de bosser, je fais un tour dans Papeete. L’architecture est parfois très « coloniale », mais à part ça, rien de bien exceptionnel dans cette ville. En même temps, ce n’est pas pour les villes qu’on voyage à Tahiti !!!

Le soir, pierre m’emmène manger aux « roulottes », où on déguste un délicieux Mahi-mahi : C’est un super bon plat à base de « poisson caméléon ». On l’appelle aussi comme ça car il peut changer de couleur pour échapper à ses prédateurs.

TDM - Tahiti

En rentrant en voiture, ça me fait bizarre de revoir des choses bien familières :

TDM - Tahiti

C’est des petites choses, mais ça fait bizarre ! Et je n’ai vraiment plus l’habitude d’entendre tout le monde parler français. C’est fou de penser qu’il y a un « petit bout de France » à l’autre bout du monde, au beau milieu de l’océan Pacifique.

Mais il y a aussi pas mal de différences : le rythme général plus relax qu’en métropole, le fait de rouler les « r », ou bien encore la monnaie. C’est pas souvent que j’ai un billet français de mille balles entre les mains !

TDM - Tahiti

Et voila, après 47 heures, cette journée du 31 janvier est enfin terminée !

Le lendemain Pierre m’emmène faire le tour de Tahiti en voiture. Les paysages sont très jolis.

TDM - Tahiti

Et toujours entre mer et montagne. Ces falaises et vallées verdoyantes embrumées au centres de Tahiti sont vraiment magnifiques.

TDM - Tahiti

Tahiti, en tant qu’île principale de Polynésie, est quand même assez urbanisée par rapport aux autres, mais Pierre m’emmène dans les endroits les plus magnifiques et reculés de l’île.

TDM - Tahiti

A midi on déguste un autre plat traditionnel : le poisson cru au coco : MIAM! C’est trop bon !

TDM - Tahiti

Tahiti, c’est particulier : on a l’impression d’être en France… mais pas réellement !

TDM - Tahiti

En voyageant, je suis devenu un grand fan des forets tropicales, j’adore ça !

TDM - Tahiti
TDM - Tahiti
TDM - Tahiti

Pierre me fait aussi visiter la grotte de Mara’a. C’est impressionnant, et je ne résiste pas à aller un peu me rafraîchir !

TDM - Tahiti

Le soir, Pierre m’emmène avec lui pour un apéro chez des amis. Soirée tranquilou et sympa. 🙂

Le lendemain, je veux aller encore un peu plus loin dans la découverte de la Polynésie, et je décide de changer d’île ! Mais je ne vais pas très loin : Moorea, juste en face, à une trentaine de minutes en bateau.

Je me dirige tout de suite de l’autre coté de l’île en bus. L’île est beaucoup BEAUCOUP plus sauvage, et moins urbanisé. J’adore ! Elle est vraiment magnifique cette ile, avec ses falaises abruptes dans sa partie centrale, et ses plage avec l’eau de couleur « bleu lagon », car oui, un lagon entoure toutes les îles de Polynésie. Cette couleur est incroyable, je n’avais jamais vu ça. Mais pas évident je prendre des jolies photos en bus, j’en prendrai demain, promis !

Je me pause dans un camping, et je me la coule douce jusqu’au soir, la tente pas loin des cocotiers. Je crois bien que je suis le seul dans ce camping !

TDM - Tahiti

Le petit déjeuner du lendemain matin est succulent : une noix de coco bien fraîche tombée d’un cocotier pendant la nuit. C’est juste parfait !

Après avoir pris des forces, je vais me balader en suivant le littoral.

TDM - Tahiti

La côte est incroyable : sable doré, eau chaude turquoise, pierres volcaniques, quelques ilots verdoyants au large, j’en prend plein les yeux !

TDM - Tahiti

Puis j’arrive à ce qui semble être un bar de plage abandonné, les pieds dans l’eau.

TDM - Tahiti

Je visite un peu, mais il a subi les agressions de l’eau salée, et il ne reste pas grand chose.

Je continue la balade, le long de cette petite plage ombragée, je vois plein de crabes, des poissons multicolores, des oiseaux. Jusqu’à ce que je tombe sur un ponton en ruine : il ne reste plus que les poutres en béton.

TDM - Tahiti

Plein d’oiseaux marins sont posées en file indienne sur la dernière poutre ! Je trouve ça super marrant, donc je m’avance peu à peu sur la poutre, et équilibre et l’œil dans l’objectif…

TDM - Tahiti

Au moment où mon oeil se décolle de l’objectif, mon regard est attiré par un mouvement sous mes pieds…

TDM - Tahiti

Un petit requin d’un bon 2m de long était en train de nager pépère sous le ponton en ruine !! C’est génial !! Mon premier requin en liberté !

Je fais quand même attention à ne pas perdre l’équilibre, perché sur ma poutre, on ne sait jamais… et je continue à scruter le fond marin.

Pas plus de 3 minutes plus tard, une énorme raie passe au même endroit. Facile d’un bon gros mètre de large.

TDM - Tahiti

Mais c’est une dinguerie cette île ! J’adore !

Je continue l’exploration de la côte, avec un grand sourire sur le visage.

TDM - Tahiti

Puis c’est le moment de rentrer vers le port qui se situe diamétralement opposé, de l’autre côté de Moorea. Et vu la quasi absence de bus, je choisis de faire le trajet en stop. Je choisis un croisement de route et c’est parti. Franchement il y a pire comme paysage pour attendre une voiture !

TDM - Tahiti

C’est assez marrant, car depuis hier j’ai pas vu grand monde, quelques locaux, et pas un seul touriste. Et là juste tout pile à la même intersection que moi, un Néo-Zélandais débarque et comment à faire du stop lui aussi !! Du coup on sympathise un peu en attendant.

Pas le temps de s’impatienter, on trouve un chauffeur différent assez rapidement tous les deux.

TDM - Tahiti

Je reviens donc en bateau à Tahiti, et plus précisément à Papeete, où je retrouve Pierre qui me ramène chez lui.

On mange ensemble avec sa famille, puis il m’accompagne à l’aéroport. Pour le départ, sa mère me donne 2 colliers de petits coquillages, tout comme le collier de fleurs à l’arrivée, le collier de coquillage au départ est très traditionnel à Tahiti.

TDM - Tahiti

Et je remercie encore Pierre, ses parents et son frère qui m’ont accueilli hyper chaleureusement. C’était un super séjour. Merci beaucoup, je t’attend en métropole quand tu veux ! 🙂

C’est comme ça que s’achève ce court mais incroyable séjour à Tahiti, prochaine destination : l’Ile de Pâques !


La suite de l’aventure ici : Île de Pâques : Mo’ai & Rapa Nui

L’étape précédente : Nouvelle-Zélande : Freeman’s!


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commentaire sur “Tahiti : Doucement le matin…